Participez à l'intrigue ?
Arrivée des prédéfinis !



 


AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 Erwachen [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulrich Untereiner
_PATIENT SAIN

avatar

Messages : 41
Points : 65
Age réel : 26
Participer à l'Intrigue ? : Ich bin treu


__ INFORMATIONS// & RPG

 Maladie psychiatrique 
: Troubles de l'humeur
 Rôle au sein de l'asile : Patient
 Âge du personnage : 45

MessageSujet: Erwachen [libre]   Ven 11 Fév - 17:14

Le premier sens qui revint à Ulrich fut celui du goût. Un goût âcre et désagréable, un peu métallique, comme s'il avait avalé du sang.
De la pointe de la langue, il tâta son palais, surpris de le trouver si désagréable au toucher. Il avait l'impression que l'intérieur de sa bouche était froissée et rapée, comme s'il avait avalé une dizaine de cailloux qui lui auraient tout déchiqueté.
C'était déja arrivé à un de ses camardes, sur le front italien, en 1917. Une grenade transalpine avait fait voler en éclat l'amas de rochers derrière lequel la compagnie d'Ulrich se protégeait. Lui n'avait rien eu, grâce à Dieu mais son compagnon avait purement et simplement vu la moitié de sa mâchoire emportée par une volée de pierre. Comme ça, d'un coup, dans le bruit, la fumée et la fureur.
Il n'était pourtant pas mort sur le coup. Il avait continué à se battre pendant plusieurs secondes avant de réaliser qui lui manquait la moitié du visage. C'était ça la Grande Guerre. Une boucherie sans fin.
Les yeux de l'autrichien papillonnèrent et sa vision se troubla alors qu'il ouvrait les yeux. Où était-il ?
Il avait été attaqué dans un couloir par des infirmeirs, en compagnie de cette jeune fille et maintenant...
Il tâtonna autour de lui, sentant qu'il était avachi dans un fauteuil en mauvais cuir, élimé et pouilleux.
Une douce lumière était filtrée par de grandes fenêtres devant lui. Se trouvait-il dans...une véranda ?
S'accrochant aux accoudoirs, il se força avec une grognement d'encouragement à se lever de ce fauteuil et à explorer la pièce. Peut-être trouverait-il quelque chose ou quelqu'un pour qu'il comprenne enfin cette étrange situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Erwachen [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burned Legend :: Asile// Véranda vitrée :: Véranda-
Sauter vers: